++ 32 4 366 22 68 educationenergie@uclouvain.be

Repeindre en clair les couloirs, les locaux aux murs sombres, … permet d’abaisser la puissance des lampes (= dévisser une lampe sur 2 ou sur 3 ?). Par exemple, un mur de brique rouge présente un coefficient de réflexion lumineuse ​ de 0,15. Donc 85 % de la lumière qui le frappe est absorbé ! Contre 20 % pour un mur blanc…

Parfois, l’objectif est simplement d’augmenter le confort visuel dans la classe, lorsque la puissance des luminaires est trop faible.

+ d’infos

  • Pour aller plus loin – techniques : voici les valeurs des coefficients de réflexion associés aux parois les plus courantes Coefficient de réflexion des parois [site Energie+].