++ 32 4 366 22 68 educationenergie@uclouvain.be
Sélectionner une page
Isolation des conduites dans un vide ventilé réalisée par des enfants d’école primaire à Court St Etienne.
Ici, technicien de la commune et écoliers travaillent ensemble…
Accompagner

La place du technicien dans un projet d’éducation à l’énergie n’est pas aussi simple qu’il pourrait paraître au premier regard.

Eduquer, c’est motiver. Or on se motive si l’on est soi-même impliqué dans le projet. C’est toute la philosophie de l’audit participatif réalisé par les élèves : si je mesure moi-même que le PC consomme alors qu’il semble éteint, j’ai plus de chance d’avoir envie d’appuyer sur l’interrupteur de la prise multiple pour l’éteindre véritablement. Si je réalise le graphique des consommations journalières de l’école, j’ai plus envie d’éteindre les lampes … pour en voir l’impact sur le compteur !

Le technicien doit donc laisser à l’élève l’initiative de l’intervention qui est à sa portée : c’est l’élève qui doit dévisser un tube néon sur deux près de la fenêtre, placer un programmateur sur le distributeur de boissons ou le chauffe-eau électrique, etc…

Mais peut-être que la lampe est trop haute… peut-être que c’est une horloge dans le coffret électrique qui doit couper l’alimentation du chauffe-eau ?… et là le technicien prend toute sa place pour accompagner la démarche du jeune !

On peut même imaginer une réelle collaboration entre technicien, enseignants et élèves. Le technicien place la vanne thermostatique, l’élève enregistre l’évolution des températures et règle la position de la vanne pour que le radiateur soit froid lorsqu’il fait 21° dans la classe. En collaboration avec un prof de sciences, on peut tout à fait imaginer un réglage optimal de la courbe de chauffe du régulateur en chaufferie.

La présence du technicien lors de la synthèse de l’audit participatif des élèves et de l’élaboration du plan d’action est très heureuse : il entend les découvertes des élèves et les assiste pour mettre en œuvre les améliorations.

Renforcer

Soyons réalistes : si l’élève a une part dans le projet d’économie d’énergie, il ne peut agir sur l’ensemble des postes économiseurs. C’est le technicien qui placera une horloge dans le coffret électrique pour interrompre l’extracteur d’air sanitaire la nuit et le WE. C’est le technicien qui placera une régulation pour couper le chauffage la nuit, le WE et les congés. Et son impact sera déterminant sur la facture !
Le projet Ecole Zéro Watt génère parfois plus de 50% d’économie d’énergie ! Lorsque l’on enquête sur la stratégie qui a été mise en place pour atteindre une telle diminution, la réponse est identique partout : « Tout le monde s’y est mis ! ».
La présence du technicien au sein de l’Eco-Team est déterminante pour la réussite du projet…

Comment agir ?

C’est dans cette idée que sont repris dans les chapitres suivants :

  • Diminuer la consommation électrique
  • Diminuer la consommation de chauffage